Avertir le modérateur

08/12/2013

La banque centrale de Chine interdit les échanges de Bitcoins

banque de chine

La Banque populaire de Chine a interdit les institutions financières du pays de prendre part à des transactions en Bitcoins. L'annonce a entraînée une chute du taux de change, car la demande chinoise est perçu comme une force motrice de la flambée des taux.

Le Bitcoin n'a pas le même statut juridique qu'une monnaie réelle. Une personne est libre de participer à des transactions sur internet à condition qu'elle prenne le risque elle-même.

Les contrôles de capitaux sont très stricts en Chine, ce qui limite le montant des opérations de change et permet aux citoyens et aux entreprises de maintenir un taux de change fixe dans une fourchette étroite. Les transactions Bitcoin ont permis aux résidents chinois de contourner les règles en échangeant leur Yuan RMB contre des Bitcoins puis de les échanger en dollars dans les bourses offshore.

Après l'annonce de la Banque populaire de Chine, le prix du Bitcoin a chuté de près de 200 $ sur Mt.Gox en une heure.

bitcoins

19:26 Publié dans Actualité des devises, Banques, Réglementation des marchés | Lien permanent | Tags : bitcoin, chine, banque | |  Facebook | Commentaires (0) |

31/05/2013

La FSA Japon publie des lignes directrices pour la surveillance des instruments financiers

JFSA JaponLes régulateurs financiers cherchent à améliorer la sécurité des fonds dans l'industrie du trading. Les règles se durcissent depuis les événements de cette année, comme le plan de sauvetage de Chypre et plus récemment la situation autour de Liberty Reserve. L'agence japonaise des services financiers (JFSA) a publié hier les détails complets sur la surveillance réglementaire des instruments financiers.

Le régulateur a précisé que la réglementation sur le ratio d'adéquation du capital vise à assurer la solidité de chaque produits dérivés de gré à gré et la situation financière des sociétés de courtage pour protéger les investisseurs.

Afin de maintenir un niveau adéquat de ratio d'adéquation du capital, les courtiers doivent identifier et gérer les risques liés à leurs activités d'une manière globale et maintenir les actifs liquides (capital non fixe) en quantité et en qualité suffisantes pour leur permettre de résister à des pertes qui pourraient être causées par la matérialisation de certains risques. La JFSA a établi dans son dossier que le régulateur devra encourager les brokers du secteur à faire des efforts volontaires visant à maintenir la solidité de leur situation financière.

En Australie, l'ASIC a également annoncé son intention de réviser les critères afin que toutes les courtiers qui proposent des produits dérivés OTC s'assurent qu'ils disposent d'immobilisations net corporelles de 500 000 $ ou de 5 % du chiffre d'affaires. En 2014, l'exigence pourrait être portée à 1 million de dollars et 10 % du chiffre d'affaires.

Les régulateurs suivent Bâle 3 en tant que base pour les revenus et le capital en tant que mesure de la stabilité financière de l'entreprise.

En termes de gestion des risques pour le trading pour compte propre, un certain nombre de règles ont été énoncées afin de définir une procédure d'identification et de gestion des risques de marché.

Un instrument financier exploiter par une entreprise doit définir le risque maximum admissible pouvant être attribué au trading avec pour base un objectif de ratio d'adéquation du capital défini qui tient compte de leur propre situation financière et d'autres facteurs.

Les organismes de réglementation à travers le monde se préoccupent de plus en plus de ces questions. L'augmentation des exigences de fonds propres pour les courtiers réglementés par l'ASIC, la CySEC, la FCA, la NFA et maintenant la FSA du Japon engendre un certain nombre de coûts d'exploitation très élevés pour les participants. Ceci, couplé avec l'épée à double tranchant de la réduction des options de paiement et la crise bancaire à Chypre, ces réglementations occasionnent des frais supplémentaire pour les courtiers.

01/02/2013

Les retombées de l'interdiction des cartes de crédit par la NFA

NFA.jpgLe plan de la NFA d'interdire le financement des comptes de trading forex par carte de crédit ou PayPal semble aller de l'avant. Notre article publié la semaine dernière a généré beaucoup de commentaires sur les effets de l'interdiction - certains pensent que cette volonté est en quelque sorte une bonne chose pour l'industrie du forex.

Premièrement, il faut noter que suite à des discussions avec les professionnels de l'industrie du forex et des autres personnes impliquées dans cette situation, il semble probable que la NFA envisage d'aller jusqu'au bout de cette nouvelle règle. Et qu'elle sera effectivement dommageable pour ceux qui sont engagés dans le trading forex de détail aux Etats-Unis.

Il est clair que les courtiers forex seront les plus touchés.

En comparant les deux plus grandes entreprises américaines, FXCM et Gain Capital (Forex.com), les documents déposés par les deux plus grandes entreprises forex de détail basées aux États-Unis, Gain Capital serai apparemment le plus grand perdant. Gain Capital a cessé de fournir des données sur le volume géographique il y a environ un an, mais en fonction des chiffres les plus récents et le fait qu'il a récemment récupéré les clients américains de GFT, nous estimons que Gain Capital (Forex.com) fait environ 1/3 de son volume de vente au détail aux États-Unis, contre seulement 11 % pour FXCM. 37 % des dépôts de la clientèle de Gain Capital ont été effectués par carte de crédit, contre moins de 20 % chez FXCM - et seulement 3 % des dépôts des clients américains de FXCM sont arrivés par carte de crédit.

Nous auront plus de détails dans les prochaines semaines, la NFA a prévue de discuter de cette proposition d'interdiction dans une prochaine réunion mi-février.

12:46 Publié dans Réglementation des marchés | Lien permanent | Tags : nfa, forex, carte de crédit, paypal, fxcm, gain capital | |  Facebook | Commentaires (0) |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu