Avertir le modérateur

02/04/2019

L'art de la spéculation


La place de la spéculation dans les portefeuilles des investisseurs fait l'objet de nombreux débats. Les partisans de l'hypothèse de l'efficience des marchés financiers rendent la spéculation peu fiable. Les spéculateurs pensent que le marché réagit de manière excessive à une multitude de variables qui représentent une opportunité de bénéfices.

Certaines personnes considèrent les spéculateurs comme des joueurs, mais un marché sain est constitué d'opérateurs professionnels arbitragistes et de spéculateurs. Un hedger est un investisseur qui prend des risques en achetant des positions contraires à d'autres déjà détenues. Si un hedger détient 500 actions d'un titre boursier, mais qu'il redoute une baisse du prix de l'action de manière significative, il peut vendre l'action avec l'achat d'une option de vente ou par le biais d'autres stratégies de couverture.

Un arbitragiste tente de capitaliser sur les inefficacités du marché. L'exemple le plus récent est l'arbitrage de latence. Une forme de trading à haute fréquence, les arbitragistes de latence tentent de profiter du temps nécessaire aux cotations des bourses pour parviennent aux acheteurs, en plaçant leurs ordinateurs dans les centres de données des serveurs boursiers. Les investisseurs peuvent ainsi tirer profit des retards mesurés en microseconde.

Qu'est-ce que la spéculation ?

Chacun de ces investisseurs est essentiel à l'efficience des marchés sains, mais qu'est-ce que la spéculation et pourquoi attire-t-elle de telles critiques ?

L'économiste John Maynard Keynes, un des géants de la finance, pense que la spéculation consiste à connaître l'avenir du marché mieux que le marché lui-même. Contrairement à l'investisseur qui achète des actions d'une entreprise de haute qualité avec un potentiel de croissance à long terme, le spéculateur cherche des occasions avec des mouvements de prix significatifs. Supposons que l'investisseur A achète 300 actions de Google parce qu'il pense que la publicité en ligne est en plein essor. Si le prix de l'action Google chute le lendemain sans aucune raison fondamentale, l'investisseur serait susceptible d'acheter plus d'action, car la baisse des prix représente une meilleure valeur.

L'investisseur B, le spéculateur, pourrait vendre 300 actions, parce qu'il pense que Google était prêt pour une hausse des prix à court ou moyen terme. L'investisseur B peut avoir évalué la santé des concurrents de Google, mais sa principale mesure est le mouvement prévu des prix à court terme.

Les opposants à la spéculation pensent qu'investir de l'argent en se basant uniquement sur un événement qui peut se produire dans un avenir proche est un jeu. Les spéculateurs font valoir qu'ils utilisent une grande quantité de sources de données pour évaluer le marché où la plupart des joueurs parient uniquement sur le hasard ou d'autres indicateurs statistiquement moins significatifs.

Spéculer est-ce aussi facile ?

John Maynard Keynes a poursuivi en disant : «... les casinos devraient, dans l'intérêt public, être inaccessibles et coûteux. La même chose peut-être vraie pour les bourses. Keynes connaissait au début du siècle 20e ce que les statistiques semblent montrer aujourd'hui. Essayer de battre le marché est aussi difficile que d'essayer de battre un casino.

Une étude menée par la North American Securities Administrators Association a révélé que seulement 30 % des spéculateurs qui font du day trading sont rentables et seulement 12 % ont un potentiel de rentabilité à long terme.

Les spéculateurs rentables travaillent souvent pour des entreprises commerciales qui offrent une formation et des ressources visant à accroître leurs chances de réussite. Pour ceux qui spéculent de façon indépendante, une grande quantité de temps est nécessaire pour étudier le marché, suivre les dernières nouvelles et apprendre des stratégies de trading complexes.

Comment Spéculer ?

L'art de spéculer couvre un large éventail de tactiques de trading comme le swing trading, les stratégies de couverture ou la reconnaissance de tendances à partir des graphiques. Les spéculateurs sont souvent habiles en analyse fondamentale, ils repèrent les sociétés sous-évaluées, le montant des intérêts détenus à court terme par les sociétés et ils analysent les résultats des entreprises.

En évaluant les produits, un spéculateur habile sait que les mouvements à court terme des marchés sont en grande partie liés aux événements mondiaux. Un conflit au Moyen-Orient pourrait affecter le prix du pétrole, un chiffre clé de la zone euro pourrait provoquer un mouvement violent dans les indices boursiers et un changement important du taux de chômage pourrait aussi affecter les marchés.

Les spéculateurs rentables sont des observateurs du marché hautement qualifiés, des évaluateurs de produits de placement qui savent lire l'humeur des marchés.

La spéculation, est-elle appropriée pour votre portefeuille ?

Les baby-boomers proches de la retraite tentent une nouvelle stratégie d'investissement, selon le Los Angeles Times. Au lieu d'opter pour une stratégie de placements passifs que la plupart des retraités utilisent pour leurs comptes, un nombre croissant de personnes se sont tournés vers la spéculation dans le but de rattraper leur retard sur les déficits de leurs comptes de retraite.

John C. Bogle, fondateur de The Vanguard Group, conseille aux gens de rester sur des placements à long terme. Il souligne dans son livre, "Le Choc des cultures : l'investissement par rapport à la spéculation", qui bat le marché boursier est un jeu à somme nulle. Tenter de battre le marché grâce à des fonds de retraite lorsque la majorité des traders échouent est une utilisation peu judicieuse de l'argent.

La plupart des planificateurs financiers estiment que la spéculation est appropriée uniquement avec des fonds qui ne sont pas essentiels pour le soutien quotidien de vous-même ou de votre famille.

Peu importe votre méthode de spéculation, le montant dédié au trading doit représenter une petite partie de votre portefeuille d'investissement global.

Devenir un trader spéculateur

Chaque compétence prend du temps pour être maîtrisée. Avant de trader avec l'argent réel, ouvrez un compte de démonstration chez un courtier. Apprenez a identifié le comportement des marchés et regardez comment vos actions préférées réagissent aux événements du marché.

Les communautés de traders sont une précieuse source d'information. Suivez les traders à succès sur les sites de trading ou sur les réseaux sociaux comme Twitter et Facebook. L'auto apprentissage produit rarement de bons résultats, profitez de l'expérience des autres.

Conclusion

La spéculation se développe rapidement en raison de la facilité d'accès aux marchés d'investissement mondiaux à travers des portails de courtage en ligne. La spéculation est difficile à maîtriser, passez du temps sur un compte virtuel. Lorsque vous aurez une technique qui produit de bons résultats, vous pourrez envisager de spéculer avec l'argent réel que vous pouvez vous permettre de perdre.

Les médias financiers sur l'internet peuvent encourager la spéculation, mais cela ne signifie pas que vous devez forcement suivre le troupeau. Spéculer avec succès requiert beaucoup de compétences longues à obtenir.

Une approche plus passive est susceptible de donner de meilleurs résultats en prennent en compte les dividendes et la croissance du capital à long terme.

XTB, broker

17:16 Publié dans Bourse, Courtiers Forex, Finance, Le trading, Les traders | Lien permanent | |  Facebook | Commentaires (0) |

11/11/2018

Les biais et préjugés courants des traders

préjugés des traders

Avoir des préjugés peut nuire gravement à notre capacité de lire les marchés de manière objective pour prendre de bonnes décisions de trading. Voici une liste de cinq des préjugés les plus courants en trading.

1. Biais de récence

Les biais de récence brouillent votre jugement, car vous donner inutilement trop d'importance aux événements les plus récents. Mais cela ne s'applique pas seulement aux décisions de trading, comme dans le cas d'une perte de confiance après quelques pertes. Ils peuvent également affecter la façon dont vous analysez les marchés.

Si vous vous concentrez trop sur un seul événement économique sans prendre en compte les autres indicateurs ou si vous limitez votre analyse aux plus récentes bougies en perdant la trace des tendances à long terme, vous êtes coupable d'avoir commis un biais récence.

Pour y faire face, il faut prendre du recul et évaluer la situation à plus long terme. Il est important de toujours avoir une vue d'ensemble du marché des changes et de ne pas laisser votre dernier succès ou échec altérer votre jugement.

2. Biais de confirmation

En tant qu'êtres humains, nous avons tendance à écouter davantage les analyses qui se rapprochent le plus de nos propres points de vues et opinions et a affaiblir ceux de l'opposition. Après tout, c'est dans notre nature de vouloir avoir raison !

Le problème c'est que cela rend nos décisions de trading forex d'autant plus subjectives. Il est facile d'ignorer les signes d'une tendance baissière du marché si vous avez lu des analyses très optimistes !

Pour régler ce problème, il faut être flexible et ouvert aux opinions des autres. La meilleure façon d'obtenir une vision équilibrée et de voir les deux côtés de la médaille en consultant les différentes analystes pour avoir une vision claire.

3. Biais de troupeau

Si vous avez déjà fermé un trade après avoir découvert que beaucoup d'autres cambistes étaient dans une position opposée, alors vous avez été victime du biais de troupeau.

Tout comme les moutons qui se déplacent en troupeau, les traders de devises ont tendance à suivre la majorité et se sentent souvent mal s'ils s'éloignent de la foule. C'est la nature humaine !

Un bon trader forex ne doit pas avoir peur de prendre des positions à contre-courant. Assurez-vous simplement que vous avez fait vos devoirs avec une bonne analyse technique et fondamentale et planification de votre trade. Si vous avez suffisamment de raisons pour croire que le marché des changes se retourne, faites confiance à votre analyse.

4. Biais d'attribution

Les psychologues définissent le biais d'attribution comme une erreur cognitive dans la manière dont les gens déterminent le responsable d'un événement ou d'un résultat.

Dans le trading forex, le biais d'attribution se manifeste lorsque vous attribuez les trades gagnants à votre remarquable analyse, tandis que les trades perdants sont dus à des facteurs extérieurs, tels que l'imprévisibilité des marchés ou la lenteur de votre connexion Internet.

Ce genre de biais peut fausser votre prise de décision. Comment pouvez-vous prendre le contrôle de vos trades si vous continuez à penser que tout ce qui peut aller mal est hors de votre contrôle ? Comment allez-vous identifier les mauvaises habitudes de trading que vous devez corriger ?

C'est là qu'une analyse détaillée de votre trading est importante. Dressez la liste des choses que vous n'aviez pas le droit de faire, où vous avez eu tort, que vous attendiez et que vous auriez pu mieux faire. Cela vous aidera à prendre possession de vos forces et faiblesses pour devenir plus conscient de vos processus trading.

5. Biais de toxicomanie

Les traders forex ont tendance à se souvenir de leurs trades exceptionnels, tout comme un combattant qui se souvient de ses jours de gloire.

Mais le problème avec le souvenir de ces trades, c'est que vous pourriez développer un biais de dépendance. Cela peut par exemple vous insistez à investir sur une seule paire de devises avec un seul modèle particulier, parce qu'il vous a permis de gagner plusieurs séries de trades dans le passé. Même si vous rencontrez un tas de pertes avec cette paire ou ce modèle, vous allez avoir tendance a ignoré ces opérations perdantes, parce que vous êtes obsédé par les victoires passées.

Pour avoir une idée sur les trades qui sont rentables, il faut absolument tenir un journal de trading qui vous indique le nombre de pips perdus ou gagnés sur chaque paire de devises.

19:42 Publié dans Le trading, Les traders | Lien permanent | Tags : trader, trading, préjugés | |  Facebook | Commentaires (0) |

19/03/2016

Les mythes sur les risques du trading

risque,trading,mythes,forexLe marché des changes est le plus grand marché financier du monde avec un volume moyen quotidien de 5000 milliards de dollars. Sur le forex, les gouvernements, les grandes entreprises et les banques centrales réalisent la plupart des échanges de monnaies. Les petits investisseurs particuliers ont parfois du mal à comprendre le fonctionnement de cet immense marché monétaire. Le trading forex est encore relativement méconnu des cambistes particuliers, pour cette raison, de nombreux mythes se sont répandus sur les divers aspects du marché.

Le premier mythe est propagé par des escrocs qui cherchent à arnaquer les traders forex naïfs en leurs faisant croire que le trading n'est pas très risqué. En fait, le trading de devises peut être très risqué à cause de l'effet de levier. Le forex est un marché de gré à gré non régulé (OTC), il n'est pas fortement réglementé comme le New York Stock Exchange, la CAC40 ou le NASDAQ. En raison de cette absence de réglementation, le marché est ouvert à la manipulation qui peut souvent aboutir à des pertes pour les petits porteurs. Le forex n'est pas centralisé comme le marché des actions, il est donc difficile de prouver qu'une manipulation des cours c'est produite. En outre, le marché du Forex est ouvert 24 heures par jour, sauf le week-end et il est influencé par tous les événements mondiaux. corollaire

Un corollaire de ce mythe est que certaines personnes pensent que le trading sur marge est sans risque. Quand un investisseur trade avec un compte sur marge, il emprunte de l'argent à la société de courtage pour investir sur le forex en utilisant ce qu'on appelle l'effet de levier. Le cambiste peut garder tous les profits qui sont générés par l'investissement, le prêt est remboursé à terme lorsque l'investissement est vendu. Beaucoup de traders utilisent cet outil extrêmement bien, ce qui leur permet de gagner beaucoup plus d'argent, mais cette opportunité implique également un risque important. Les traders débutant avec un fort effet de levier subissent fréquemment un appel de marge. Lorsque cela arrive, l'investissement est vendu automatiquement par le broker forex, car les fonds disponibles sur le compte du trader ne sont plus suffisants pour maintenir les positions ouvertes.

De nombreux mythes sur le trading forex ont été largement diffusés, mais la vérité est qu'une minorité de traders gagnent de l'argent en spéculant sur les devises. Ces cambistes à succès ont réussi à maîtriser des techniques profitables, car ils ont pris le temps de se former sérieusement pendant de longues années. Ces investisseurs sont patients, ils ont la capacité de se remettre en question pour apprendre de leurs erreurs. Ce sont de investisseurs raisonnables qui cherchent à faire des profits sur du long terme.

16:48 Publié dans Le trading, Les traders | Lien permanent | Tags : risque, trading, mythes, forex | |  Facebook | Commentaires (0) |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu