Avertir le modérateur

09/09/2013

Singapour devient le troisième plus grand marché du forex au monde


Singapour, forexSingapour est considéré comme une région très stable et sophistiquée pour faire des investissements. Selon un rapport publié jeudi par la Banque des règlements internationaux (BRI), Singapour est maintenant le plus grand centre Forex en Asie. L'enquête triennale de la Banque centrale BIS représente un rapport très complet sur la taille et la structure des marchés des changes mondiaux (FX) et des marchés de dérivés OTC.

Le Singapore Foreign Exchange Market Committee (SFEMC) effectue également une enquête semestrielle FX auprès de 30 banques commerciales à Singapour. Cette enquête est menée sur la base de l'emplacement des bureaux de trading. L'enquête d'avril 2013 sur le forex a enregistré un chiffre d'affaires quotidien moyen d'environ 381 milliards de dollars US, en augmentation de 6 % par rapport à la dernière enquête d'octobre 2012.

Ce chiffre montre que le Japon reste le plus grand marché forex de détail du monde et de loin, tandis que Singapour est le plus grand centre institutionnel FX en Asie et le troisième dans le monde après Londres et New York.

Le volume quotidien du forex à Singapour a progressé de 44 % à 383 milliards de dollars US en avril 2013, comparativement aux 266 milliards $ US en avril 2010. La croissance du chiffre d'affaires mondial de la même période était de 35 %.

Le trading sur les marchés des changes mondiaux a atteint une moyenne 5300 milliards de dollars par jour en avril 2013, contre 4000 milliards en avril 2010 et 3300 milliards en avril 2007. Les swaps de change ont été les instruments les plus activement négociées en avril 2013 avec 2200 milliards de dollars par jour, suivi du trading forex au comptant (2000 milliards).

15:15 Publié dans Forex | Lien permanent | Tags : forex, singapour, marché des changes | |  Facebook | Commentaires (0) |

01/09/2013

Tradency associe son mirror trader avec CFH Clearing

tradencyLe phénomène du trading social est devenu extrêmement répandu chez les courtiers forex de détail, l'avantage pour les courtiers est que les volumes générés par les nouveaux opérateurs peuvent être augmentés de manière significative.

Cependant, sur le plan institutionnel, il y a eu moins de demandes pour ce service en raison de la nature de ce secteur particulier. Tradency, un fournisseur de trading social a annoncé une alliance avec CFH Clearing afin d'intégrer la technologie de compensation interbancaire de la société dans la plateforme Mirror Trader de Tradency.

L'un des principaux facteurs qui ont conduit à cette alliance était selon Tradency la demande internationale accrue chez les clients des courtiers de détail au niveau international, Tradency a donc établi une coopération avec les meilleurs fournisseurs de back-end pour que le Mirror Trader soit disponible pour tout le monde.

Nadav Levi, directeur du marketing de Tradency, a également expliqué : "Les systèmes CFH sont adaptés à plusieurs types de courtiers. Les courtiers qui utilisent des systèmes CFH et offrent également des plates-formes de trading forex de détail ou ceux qui veulent ajouter des services au détail à leur offre, seront désormais en mesure d'offrir la plateforme Mirror Trader. Le modèle d'affaires entre Tradency et les clients de détail CFH sera le même qu'avec les autres courtiers."

Modèle de frais

La pratique courante dans le secteur du trading de détail au moment d'établir des relations avec les fournisseurs trading miroir est de construire, soit une rémunération du fournisseur de trading miroir en augmentant légèrement le spread si le courtier est un teneur de marché avec un dealing desk, ou d'ajouter une commission par lot si le courtier utilise un modèle STP no dealing desk.

Comme Tradency offre ses services à CFH avec une prime de liquidité interbancaire plus claire, un autre modèle doit être mis en oeuvre pour assurer la pertinence de tous les participants au marché et conserver des spreads compétitifs et des flux de liquidité. Les deux parties sont donc facturées avec une commission convenues séparément.

La société a en outre expliqué que dans cette stratégie l'entreprise vise à cibler les clients recherchent la liquidité interbancaire, ainsi que tous les clients CFH intéressés par le trading miroir de Tradency.

Diversification du secteur institutionnel

Lior Nabat, PDG de Tradency a fait une déclaration concernant l'alliance : "Nous sommes fiers de coopérer avec CFH Clearing qui est un partenaire technologique solide. L'offre conjointe permettra aux deux sociétés de présenter beaucoup plus de courtiers avec un produit complet composé d'un front-end robuste et évolutive de Tradency et un back-end de pointe de CFH compensation ".

Lars Holst, PDG et co-fondateur de CFH Clearing encore ajouté : "Nous fournissons la passerelle la plus transparente et directe sur le marché interbancaire et nous sommes ravis d'être un fournisseur de compensation interbancaire de la plateforme Mirror Trader de Tradency. Mirror Trader est un leader de l'industrie des plateformes de trading Forex avec une solide réputation dans le monde entier. Notre partenariat sera mutuellement bénéfique et offrira aux courtiers une solution facile à utiliser et complète ».

Face à la multiplication des plateformes de copy trading qui sont rémunérées comme des courtiers introducteurs (Introducing Broker) par les courtiers de détail et la nature concurrentielle de ces relations, la diversification dans le secteur de la liquidité institutionnelle est un mouvement intéressant pour Tradency.

15:59 Publié dans Trading Social | Lien permanent | Tags : trading miroir, tradency, copy trading | |  Facebook | Commentaires (0) |

19/08/2013

Les traders et les métiers de la finance

métiers,finance,traderDepuis la crise financière, les médias parlent de plus en plus des traders, des courtiers en bourse, des analystes financiers ou des gestionnaires de compte. Les banques recrutent des opérateurs pour les salles de marché (front office) ou des agents administratifs (back office). En général, ces métiers de la finance sont réservés aux diplômés à partir de bac + 5. Les banques sont très exigeantes pour leur recrutement, les métiers de traders sont essentiellement réservés aux diplômés des écoles de commerces. Les candidats doivent maîtriser l'anglais, les mathématiques, connaître les différents mécanismes financiers et économique. Les métiers de la finance sont répertoriés dans deux catégories, la finance de marché et la finance d'entreprise.

La finance de marché

Les opérateurs de marché ou traders en relation avec les clients travaillent au sein du front office ; le contrôle des opérations est assuré par le middle office ; le back office est responsable des des fonctions administratives.

Le trader achète et vends des produits financiers en bourse en collaboration avec les sales traders (les vendeurs).

L'analyste financier étudie les facteurs nationaux et internationaux pour anticiper et gérer le risque dans le but d'assurer une rentabilité financière.

Le gestionnaire de portefeuilles est chargé de répartir les valeurs mobilières de ses clients dans un portefeuille en se basant sur les recommandations de l'analyste financier.

La finance d'entreprise

Les entreprises font appel à des banques ou des cabinets de conseil pour trouver des solutions de financement. Les postes à pourvoir en finance d'entreprise sont destinés aux analystes de crédit et de financement de projet, aux conseiller en matière de fusions-acquisitions.

Le chargé d'affaires analyse la situation financière de ses clients pour proposer les produits et services de sa banque.

L'asset manager est chargé de la gestion des investissements sur les marchés boursiers.

11:29 Publié dans Finance, Les traders | Lien permanent | Tags : métiers, finance, trader | |  Facebook | Commentaires (0) |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu