Avertir le modérateur

13/04/2014

Bourse et forex : la stratégie de trading

contrats pour différenceAvant d'investir de l'argent sur le forex ou la bourse par le biais des CFD (contrats pour différence), un trader doit élaborer un plan de trading qui ne laisse pas de place à l'improvisation.

Définir des objectifs raisonnables

Les produits dérivés permettent de spéculer avec un compte sur marge à effet de levier. Le capital investit et le potentiel de pertes ou de plus-values est donc décuplé. Pour trader les CFD efficacement, il est primordial de fixer des objectifs raisonnables, l'effet de levier augmente considérablement le risque de faillite. Il est recommandé aux cambistes débutants de ne pas utiliser de levier dans un premier temps.

Etre spécialisé sur quelques produits

Les plateformes de trading offrent un accès à des milliers de produits négociables en temps réel. Il n'est pas possible d'investir sur tous les marchés, en général les traders se spécialisent sur quelques produits. Ils peuvent ainsi surveiller et mieux comprendre les indicateurs économiques qui influencent ces produits sous-jacents.

La gestion du risque

La base d'un trading rentable est la gestion du risque aussi appeler « money management » dans le jargon des traders. Pour gagner de l'argent sur la bourse et le forex, il faut d'abord apprendre à perdre. Un trader professionnel définit à l'avance un ratio risque / rendement et donc la perte maximum qu'il est prêt à prendre sur chaque position. Il anticipe tous les scénarios possibles avant de prendre position sur les marchés financiers.

La psychologie du trader

Le contrôle émotionnel du trader influence les résultats. L'avidité, la peur de perdre, l'excès de confiance, l'orgueil, l'entêtement, l'impatience sont les principales causes de perte sur les marchés financiers. Il existe des stratégies de trading rentables qui sont connus de tous, mais le plus difficile est des les appliquées avec rigueur et sang froid. Pour gagner de l'argent, un trader sur la bourse ou un cambiste sur le marché des changes doit être méthodique, raisonnable, patient et réaliste.

Article de www.broker-cfd.fr

11:07 Publié dans Bourse, Forex, Le trading | Lien permanent | Tags : contrats pour différence, trading, stratégie, gestion du risque | |  Facebook | Commentaires (0) |

17/11/2013

Investir en Chine

investir en chineLes 1.3 milliards de chinois représentent 20 % de la population mondiale qui compte 7,1 milliard de personnes. Selon le bureau national des statistiques économiques, en 2011, la population urbaine de la Chine a dépassé la population rurale pour la première fois dans l'histoire du pays, avec 690 millions de personnes contre 656 millions, respectivement. L'urbanisation de la Chine a conduit à une impressionnante croissance économique du pays au cours des deux dernières décennies.

Comme les gens passent du mode de vie agraire à urbaniser , des villes doivent être construites, ce qui signifie une croissance des infrastructures, du commerce et autres services. Le pays est de plus en plus riche et éduquer. Les entreprises poussent comme des champignons, dont plusieurs offrent une création de richesse énorme pour les actionnaires.

Il y a encore plus de 600 millions de personnes vivant avec un mode de vie rural, dont la majorité sont susceptibles de s'urbaniser dans les prochaines décennies, l'opportunité d'investissement est énorme. Ce groupe de 656 millions de personnes correspond au double de la population des États-Unis. Souvent, on entend dire que la Chine d'aujourd'hui (en 2013) est ce que l'Amérique était juste avant la révolution industrielle. Il y a des différences fondamentales entre l'Amérique et la Chine (une forme démocratique de gouvernement vs communisme), mais l'essence de la comparaison est exacte. La croissance au 21e siècle appartiendra à la Chine, tout comme le 20ème siècle appartenait aux États-Unis. Cette croissance créera des milliards de dollars dans la production économique dans les années à venir.

Comprendre le risque et le rendement

Les récompenses d'un investissement en Chine seront sans aucun doute énormes, mais tout investisseur intelligent devrait avoir une compréhension claire des risques encourus. Une analyse détaillée du risque va bien au-delà de la portée de cet article, mais la compréhension de la structure de base fournit une base solide. Vous devez aussi comprendre que les risques ne doivent pas décourager l'investissement - les Etats-Unis était assez risqué en 1900. Au lieu de cela, le risque doit être entendu afin qu'il puisse être correctement pris en compte.

Tout d'abord, il faut comprendre que la Chine est encore un pays communiste. Ainsi, malgré touts les principes de marché libre que la Chine a adopté, en tant que nation communiste les règles qui régissent une entreprise publique en Chine sont différentes des autres pays, les actions chinoises se négocient dans la Bourse de Shanghai et le Hong Kong Stock Exchange. Ces deux bourses ont liste d'exigences similaires aux marchés boursiers américains et européens. Les entreprises doivent établir des états financiers en temps opportun, des audits et répondre à d'autres exigences de taille et de capitalisation. Au-delà, les règles comptables diffèrentes, et c'est là que les choses peuvent devenir trouble.

Des efforts sont déployés pour harmoniser les normes comptables chinoises avec le marché US (PCGR), mais les différences restent clairement. Une différence commune est le trading des actions de la société par des initiés. Aux États-Unis, le délit d'initié est régulé de manière intensive pour des raisons évidentes : l'ensemble de l'intégrité d'un système fondé sur le marché repose sur le fait que le trading de valeurs mobilières n'est pas manipulé par les dirigeants des 'entreprises.La Chine jette un oeil plus attentif au trading, mais elle a encore du chemin à parcourir.

Une mosaïque d'options

Étant donné la popularité de l'histoire de l'investissement en Chine, de nombreux produits de placement sont facilement disponibles pour les investisseurs. Comme on pouvait s'y attendre, certaines options sont beaucoup mieux que d'autres, et certaines doivent être évitées ou laissés aux investisseurs plus sophistiqués. Cela étant dit, les investisseurs ont aujourd'hui diverses manières prudentes pour participer au miracle asiatique.

Le meilleur et peut-être le moyen le plus sûr est de s'en tenir à ce que vous savez - les entreprises de votre pays qui font des affaires en Chine. Vous obtenez ainsi le meilleur des deux mondes : l'avantage d'une société réglementé dans votre pays et le potentiel de croissance de la Chine.

La prochaine étape serait les fonds gérés ou les ETF qui se concentrent sur la Chine. Si vous voulez investir directement dans des entreprises chinoises, concentrez-vous sur les entreprises bien établies et financièrement saines "blue chips". Ces sociétés sont clairement fixées, avec une base d'actionnaires plus grande qui offre aux investisseurs une plus grande sécurité dans une région encore caractérisée par l'incertitude.

De nombreuses entreprises chinoises sont inscrites directement sur les bourses américaines et européennes. Il y a plusieurs années, ces entreprises étaient chéries du marché. Cependant, au cours des dernières années, la quasi-totalité d'entre elles ont été scrutée à la loupe en raison de l'incapacité des investisseurs à faire confiance aux états financiers. dans l'impossibilité de retrouver la confiance des investisseurs, les cours des actions de nombreuses sociétés chinoises cotées aux États-Unis ont chuté de manière significative. Pourtant, cette catégorie offre aux investisseurs disciplinés la possibilité de trouver des opportunités intéressantes.

Conclusion

On ne peut nier que l'économie chinoise sera le seul à surveiller dans les prochaines décennies. Récemment, la croissance économique de la Chine a reculé à cause d'un essoufflement du marché immobilier et des tentatives pour freiner les prêts. La clé, selon de nombreux économistes, réside maintenant dans les consommateurs. Inévitablement, la Chine aura ses hoquets, mais elle va grandir, les possibilités seront certainement nombreuses. Les investisseurs devraient examiner les pièges, comprendre les risques et les avantages, se concentrer sur les entreprises saines et s'en tenir aux investissements qu'ils comprennent.

21:11 Publié dans Bourse | Lien permanent | Tags : chine, investir, investissement | |  Facebook | Commentaires (0) |

07/05/2013

Déclin des courtier en bourse indépendants aux Etats-Unis

déclin, broker, usaSelon les dernières estimations, le nombre de courtiers enregistrés aux USA avec la FINRA a chuté de près de 10 % entre 2005 et 2010, la tendance s'est poursuivie au cours des deux dernières années en raison d'un couple des facteurs clés. Voici un aperçu des raisons du déclin continu des courtiers indépendants.

Consolidation de l'industrie

Suite à la crise financière, des conditions très difficiles ont commencé pour l'industrie, les petits courtiers ont soit fermé boutique ou ont été happés par les grands rivaux. La consolidation de l'industrie a continué avec de grands joueurs, dont LPL Financial (Nasdaq: LPLA ), Raymond James (NYSE: RJF ) et des compagnies d'assurance qui cherchent à être plus actives dans l'acquisition de petites maisons de courtage. Les faibles taux d'intérêt contribuent à l'augmentation de l'activité de rachat et les grands acteurs sont censés être intéressés par la rentabilité des petits courtiers. Les forts rendements boursiers augmentent également l'appel de l'acquisition de parts de marché, car les niveaux plus élevés d'actifs stimulent les revenus.

Les petits courtiers qui n'ont pas l'ampleur des joueurs plus grands et qui sont plus axés sur des titres avec un revenu fixe ont du mal a généré des profits suffisants dans le climat d'investissement actuel. Les grands courtiers peuvent répartir les coûts fixes sur un plus grand réseau de courtiers, ce qui met les petits acteurs dans une situation désavantageuse.

Environnement réglementaire accru

Depuis le pic de la crise financière, le secteur des services financiers est sous le feu des politiciens et des principaux organismes de réglementation. En outre, les scandales très médiatisés, comme le ponzi de Bernie Madoff, l'effondrement de MF Global, Peregrine Financial Group, et plusieurs milliards de pertes du trader de JPMorgan surnommé le "London Whale" ont considérablement ébranlé la foi dans l'industrie. Dans un jeu de toutes sortes, mais aussi justifiée à bien des égards, les politiciens et les régulateurs, y compris la Securities and Exchange Commission et la FINRA, ont entrepris de rendre l'industrie plus sécuritaire pour le public investisseur.

La pièce la plus importante de la législation provient de la débâcle financière est de la réforme financière de Dodd Frank. Le texte du projet de loi (près de 850 pages) a officiellement été adoptée par le Congrès en 2010, mais plus de deux ans plus tard, de nombreuses dispositions et stipulations sont encore en cours de finalisation. Cela a aussi augmenté les coûts et l'incertitude de l'adhésion à la réglementation financière. Les petits courtiers indépendants sont dans une situation désavantageuse en termes de frais plus élevés pour embaucher des avocats et des comptables afin de déchiffrer tous les détails du projet de loi.

Les grandes maisons de courtage ont prouvé qu'elles sont en mesure de naviguer avec les nouveaux règlements et dans certains cas, elles disposent de ressources considérables et de lobbying qui peuvent influencer le résultat de la réglementation.

Besoins technologiques

La réglementation oblige les courtiers à tenir des registres réglementaires. Les développeurs de logiciels proposent des outils pour les aider à garder les fichiers organisés, mais certaines offres sont couteuses. Un consultant de l'industrie a indiqué que les grands courtiers peuvent gérer plus facilement les dépenses. Leur taille, encore une fois, les aide à répartir ces coûts à travers un large réseau de courtiers.

Autres considérations

Il y a d'autres raisons pour lesquelles les courtiers indépendants quittent l'industrie ou fusionnent avec de plus grands rivaux. Les exemples incluent le fait que certains courtiers manquent de capitaux en raison des coûts réglementaires ou des coûts d'assurance plus élevés. Il y a aussi ceux qui n'ont pas bien gérés leur activité, certains ont connu des plaintes excessives des clients qui sont potentiellement nuisibles à la rentabilité.

10:33 Publié dans Bourse | Lien permanent | Tags : courtiers, usa, bourse, déclin, réglementation | |  Facebook | Commentaires (0) |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu