Avertir le modérateur

22/08/2012

Dollar australien - l'Aussie va-t-il rester populaire ?

dollar australienLe dollar australien s'éloigne de son statut à "risque". Cela vient pendant que le monde cherche de bons investissements et ne voit plus l'euro et le dollar de la même façon.

Ce rallye a-t-il une limite ? L'Australie jouie de certains facteurs positifs, mais tout n'est pas rose :

 

 

  • Dette : avec l'importante dette dans les pays occidentaux, le triple A de l'Australie et la faible dette par rapport au PIB de l'ordre de 30 % attire les flux mondiaux qui recherchent des rendements plus élevés et de la sécurité.
  • Flux allemands : la Bundesbank a annoncé qu'elle diversifie ses avoir de devises en dollar australien.
  • Flux suisses : le rattachement de la BNS à l'euro augmente ses avoir en euros. La banque centrale suisse a récemment rapporté que ses avoir en dollars, en yen et en livre sont restés stable, elle a augmenté ses avoir en dollar australien.
  • Flux chinois : le plus important partenaire commercial de l'Australie achète la dette des australiens. Le choix de la dette publique chinoise est assez surprenant compte tenu de la récente pression de certains États australiens.
  • Améliorer l'économie : il semble que le secteur minier est le seul secteur fort en Australie. Avec les améliorations récentes du commerce de détail et de la construction, l'image semble s'améliorer.

En revanche, nous disposons de ces facteurs :

  • Bulle immobilière : il y a plus de signes d'implosion du secteur du logement en Australie. Les marchés immobiliers regardent comme aux États-Unis avant la chute.
  • Faible inflation : les récentes données de l'inflation indiquent un ralentissement de la hausse des prix. Cela ouvre la porte à des augmentations de taux directeur.
  • Une monnaie forte peut jouer contre elle : comme pour la Nouvelle-Zélande, la valeur élevée de la monnaie peut encourager l'action de la RBA - non par une intervention, mais par une baisse des taux de la banque centrale relativement active.
  • Ralentissement en Chine : l'Australie ne va pas le sentir tout de suite, mais les gros titres négatifs représentent un risque pour l'Australie.

12:36 Publié dans Forex | Lien permanent | Tags : forex, dollar australien, chine, australie, euro, dollar, dette | |  Facebook | Commentaires (0) |

16/07/2012

Société Générale s'apprête à lancer un portefeuille d'investissement sur devises

société généraleComme les hedge funds ont récemment chassé les investissements plus exotiques en clôturant leurs positions à l'équilibre chaque année, pourquoi ne se sont-ils pas tourné vers un investissement évident sur les devises. Il s'agit du marché le plus liquide au monde avec des coûts de transactions faibles et une possibilité d'utiliser le trading algorithmique. L'initiative de SocGen va peut-être se révéler être un catalyseur pour les autres...

Le service bancaire aux particuliers Hambros (SGPB Hambros) de Société Générale est finalement prêt à lancer un portefeuille de croissance dynamique basé uniquement sur les devises étrangères suite à une demande de sa base de clients fortunés qui cherchent à diversifier leur devise de base.

Eric Verleyen, le chef des placements de SGPB Hambros;

"Nous cherchons une stratégie plus sophistiquée, basée sur des changes pour les riches clients patrimoniaux et fortunés parce qu'ils considèrent le forex comme une classe d'actifs en soi. Le marché devises est un secteur où nous pouvons adopter une approche dynamique pour obtenir des résultats à un moment ou les actions ordinaires n'offrent pas de bons rendements. Vous pouvez également consulter les taux de change à titre de garantie pour l'avenir. Il s'agit d'un produit actif et structuré de sorte que vous pouvez changer les actifs sous-jacents de temps à autre. "

Il a ajouté que certains clients sont concernés en ce qui concerne l'évaluation future de leurs avoirs en devises principales et qui sont donc soucieux de diversifier leurs expositions. Monnaies favorisées susceptibles de figurer dans le portefeuille comprendra Yen, la couronne norvégienne avec l'Australien, dollars canadiens et singapouriens.

10:09 Publié dans Forex | Lien permanent | Tags : société générale, forex, devises, hedge funds | |  Facebook | Commentaires (0) |

10/07/2012

Thomson Reuters acquiert FXall pour 625 millions de dollars

FxAll,forex,devisesFXall, le premier fournisseur mondial indépendant de solutions électroniques de trading sur le marché des changes a récemment annoncé record de volume quotidien moyen. Le volume total journalier moyen en juin a été de 98,6 milliards de dollars, une augmentation de 10 % par rapport au mois précédent et à juin 2011. Le volume moyen quotidien en juin des relations de de trading et du trading actif étaient respectivement de 75,7 milliards de dollars et de 22,9 milliards de dollars.

NEW YORK 9 juillet 2012 - Thomson Reuters (TSX / NYSE : TRI), la principale source mondiale d'informations intelligentes pour les entreprises et les professionnels, a conclu un accord définitif pour acquérir 100 % des actions de FXall pour 22 $ par action. FXall (NYSE : FX), est le principal fournisseur mondial indépendant de solutions de trading forex aux entreprises et aux gestionnaires d'actifs. En vertu de cet accord, Thomson Reuters va lancer une offre publique d'achat qui est sujette aux approbations réglementaires pour l'acquisition dans les prochains jours. Le Conseil FXall a unanimement décidé de recommander à tous les actionnaires d'apporter leurs titres à l'offre.

Technologie Crossover Ventures, principal actionnaire de FXall, Phil Weisberg, président et chef de la direction et John Cooley, directeur financier, qui détiennent collectivement environ 32,5 % des actions en circulation de FXall ont tous accepté d'apporter leurs titres à l'offre (sous réserve de certaines conditions).

Cette transaction réunit deux entreprises leaders dans leurs segments respectifs du marché des changes dynamique, l'une des classes d'actifs les plus importants et les plus liquides. FXall et Thomson Reuters ont des bases clients complémentaires et relations de longue date avec des fournisseurs de liquidité de la banque.

Thomson Reuters est un fournisseur clé d'accès à la liquidité du marché et de solutions de workflow pour les marchés inter-bancaires électroniques du forex. Les participants au marché du forex utilisent Thomson Reuters pour accéder au contenu d'analyse et pour se connecter à leurs contreparties, trouver des liquidités et trader dans un environnement sécurisé et réglementé.

FXall est le leader du trading de devises, il est utilisé dans le monde entier par plus de 1300 clients institutionnels, y compris des gestionnaires d'actifs, des sociétés, des banques, des brokers forex et des hedge funds.

"Thomson Reuters et FXall ont établi des positions de leader dans des aspects complémentaires de négociation électronique FX," dit Abel Clark, directeur général, Marchés, Thomson Reuters. "Cette combinaison va nous permettre de fournir à nos clients une gestion intégrée des trades, offrant les avantages d'un processus de trading plus simple et une exécution plus efficace."

Thomson Reuters prévoit de terminer l'acquisition au troisième trimestre. FXall reste pleinement engagé à assurer une transition transparente et une continuité de la qualité des service clients.

11:38 Publié dans Forex | Lien permanent | Tags : fxall, forex, trading forex, marché des changes | |  Facebook | Commentaires (0) |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu