Avertir le modérateur

17/11/2013

Investir en Chine

investir en chineLes 1.3 milliards de chinois représentent 20 % de la population mondiale qui compte 7,1 milliard de personnes. Selon le bureau national des statistiques économiques, en 2011, la population urbaine de la Chine a dépassé la population rurale pour la première fois dans l'histoire du pays, avec 690 millions de personnes contre 656 millions, respectivement. L'urbanisation de la Chine a conduit à une impressionnante croissance économique du pays au cours des deux dernières décennies.

Comme les gens passent du mode de vie agraire à urbaniser , des villes doivent être construites, ce qui signifie une croissance des infrastructures, du commerce et autres services. Le pays est de plus en plus riche et éduquer. Les entreprises poussent comme des champignons, dont plusieurs offrent une création de richesse énorme pour les actionnaires.

Il y a encore plus de 600 millions de personnes vivant avec un mode de vie rural, dont la majorité sont susceptibles de s'urbaniser dans les prochaines décennies, l'opportunité d'investissement est énorme. Ce groupe de 656 millions de personnes correspond au double de la population des États-Unis. Souvent, on entend dire que la Chine d'aujourd'hui (en 2013) est ce que l'Amérique était juste avant la révolution industrielle. Il y a des différences fondamentales entre l'Amérique et la Chine (une forme démocratique de gouvernement vs communisme), mais l'essence de la comparaison est exacte. La croissance au 21e siècle appartiendra à la Chine, tout comme le 20ème siècle appartenait aux États-Unis. Cette croissance créera des milliards de dollars dans la production économique dans les années à venir.

Comprendre le risque et le rendement

Les récompenses d'un investissement en Chine seront sans aucun doute énormes, mais tout investisseur intelligent devrait avoir une compréhension claire des risques encourus. Une analyse détaillée du risque va bien au-delà de la portée de cet article, mais la compréhension de la structure de base fournit une base solide. Vous devez aussi comprendre que les risques ne doivent pas décourager l'investissement - les Etats-Unis était assez risqué en 1900. Au lieu de cela, le risque doit être entendu afin qu'il puisse être correctement pris en compte.

Tout d'abord, il faut comprendre que la Chine est encore un pays communiste. Ainsi, malgré touts les principes de marché libre que la Chine a adopté, en tant que nation communiste les règles qui régissent une entreprise publique en Chine sont différentes des autres pays, les actions chinoises se négocient dans la Bourse de Shanghai et le Hong Kong Stock Exchange. Ces deux bourses ont liste d'exigences similaires aux marchés boursiers américains et européens. Les entreprises doivent établir des états financiers en temps opportun, des audits et répondre à d'autres exigences de taille et de capitalisation. Au-delà, les règles comptables diffèrentes, et c'est là que les choses peuvent devenir trouble.

Des efforts sont déployés pour harmoniser les normes comptables chinoises avec le marché US (PCGR), mais les différences restent clairement. Une différence commune est le trading des actions de la société par des initiés. Aux États-Unis, le délit d'initié est régulé de manière intensive pour des raisons évidentes : l'ensemble de l'intégrité d'un système fondé sur le marché repose sur le fait que le trading de valeurs mobilières n'est pas manipulé par les dirigeants des 'entreprises.La Chine jette un oeil plus attentif au trading, mais elle a encore du chemin à parcourir.

Une mosaïque d'options

Étant donné la popularité de l'histoire de l'investissement en Chine, de nombreux produits de placement sont facilement disponibles pour les investisseurs. Comme on pouvait s'y attendre, certaines options sont beaucoup mieux que d'autres, et certaines doivent être évitées ou laissés aux investisseurs plus sophistiqués. Cela étant dit, les investisseurs ont aujourd'hui diverses manières prudentes pour participer au miracle asiatique.

Le meilleur et peut-être le moyen le plus sûr est de s'en tenir à ce que vous savez - les entreprises de votre pays qui font des affaires en Chine. Vous obtenez ainsi le meilleur des deux mondes : l'avantage d'une société réglementé dans votre pays et le potentiel de croissance de la Chine.

La prochaine étape serait les fonds gérés ou les ETF qui se concentrent sur la Chine. Si vous voulez investir directement dans des entreprises chinoises, concentrez-vous sur les entreprises bien établies et financièrement saines "blue chips". Ces sociétés sont clairement fixées, avec une base d'actionnaires plus grande qui offre aux investisseurs une plus grande sécurité dans une région encore caractérisée par l'incertitude.

De nombreuses entreprises chinoises sont inscrites directement sur les bourses américaines et européennes. Il y a plusieurs années, ces entreprises étaient chéries du marché. Cependant, au cours des dernières années, la quasi-totalité d'entre elles ont été scrutée à la loupe en raison de l'incapacité des investisseurs à faire confiance aux états financiers. dans l'impossibilité de retrouver la confiance des investisseurs, les cours des actions de nombreuses sociétés chinoises cotées aux États-Unis ont chuté de manière significative. Pourtant, cette catégorie offre aux investisseurs disciplinés la possibilité de trouver des opportunités intéressantes.

Conclusion

On ne peut nier que l'économie chinoise sera le seul à surveiller dans les prochaines décennies. Récemment, la croissance économique de la Chine a reculé à cause d'un essoufflement du marché immobilier et des tentatives pour freiner les prêts. La clé, selon de nombreux économistes, réside maintenant dans les consommateurs. Inévitablement, la Chine aura ses hoquets, mais elle va grandir, les possibilités seront certainement nombreuses. Les investisseurs devraient examiner les pièges, comprendre les risques et les avantages, se concentrer sur les entreprises saines et s'en tenir aux investissements qu'ils comprennent.

21:11 Publié dans Bourse | Lien permanent | Tags : chine, investir, investissement | |  Facebook | Commentaires (0) |

14/01/2013

Les gouvernements occidentaux envisageraient-ils des emprunts en Yuan ?

yuan.jpgDe nombreux pays occidentaux commencent à penser à la façon dont ils peuvent emprunter à moindre coût. Il pourrait être possible que ces gouvernements se tournent vers les soi-disantes obligations "panda". La Chine se tourne vers l'avenir et cela pourrait signifier des emprunts en yuans.

Au cours de ces dernières années, la Chine a pris des mesures pour devenir un acteur international sur la scène économique mondiale. Il y a quelques années, la Chine a laissé entendre qu'elle souhaitait se débarrasser du dollar américain comme monnaie de réserve mondiale. La Chine a également mis en place des accords bilatéraux avec les pays en développement pour le commerce en yuan (également appelé renminbi).

Maintenant, il semble y avoir un intérêt croissant pour les emprunts en renminbi. David Marsh, un écrivain à MarketWatch, a écrit un commentaire intéressant au sujet de la possibilité de se tourner vers les gouvernements occidentaux obligations "panda" pour financer leurs opérations. Alors que de nombreux gouvernements occidentaux se méfient de l'idée en ce moment, Marsh y voit une possibilité réelle pour l'avenir, d'autant plus que la Chine prend des mesures pour rendre progressivement le renminbi plus accessible au niveau international.

Même si le trading du renminbi sur le forex n'est pas quelque chose qui est à la disposition des personnes en ce moment, beaucoup se tournent vers l'avenir et je me demande ce qui pourrait être possible plus tard.

22:11 Publié dans Actualité des devises | Lien permanent | Tags : yuan, chine, obligations, emprunts, forex, devises | |  Facebook | Commentaires (0) |

15/12/2012

USD / JPY atteint son plus haut niveau depuis avril 2011

USD JPYLa semaine a été mauvaise pour le dollar américain, les traders se sentent moins menacés par la crise en Europe et le ralentissement de la croissance en Chine, tandis que la banque centrale américaine a annoncé un nouvel assouplissement quantitatif. Pourtant, le billet vert est proche du point le plus haut depuis avril 2011 contre le yen japonais.

L'événement majeur pour la devise américaine a été la décision de politique monétaire de la Réserve fédérale. La Fed a annoncé une nouvelle expansion de ses mesures de relance monétaire.

En dehors des États-Unis, les événements étaient pour la plupart également négatifs pour le dollar. L'avenir de l'Europe s'améliore avec le plan de sauvetage de la Grèce et les discutions des législateurs sur un syndicat bancaire. Certaines données positives de l'Allemagne ont amené plus d'optimisme des traders forex. La Chine a aussi montré des signes d'amélioration.

La monnaie américaine a encore perdue de la valeur face au franc suisse qui a été affaibli par des spéculations sur les taux d'intérêts négatifs que certaines banques ont commencé à percevoir pour les dépôts en francs. Pourtant, la Banque nationale suisse a maintenu sa politique inchangée.

Le yen a été le grand perdant, ce n'est pas une surprise, étant donné que le résultat des élections au Japon ce week-end est perçu comme négatif pour la devise japonaise.

Vendredi, l'EUR / USD a clôturé à 1.3161, la plus forte clôture hebdomadaire depuis avril. L'USD / CHF a chuté de 0,9369 à 0,9175, le point le plus bas depuis près avril. L'USD / JPY a bondi de 82.50 à 83.50, la cinquième semaine consécutive de gains atteint le plus haut niveau de prix de clôture hebdomadaire depuis avril 2011.

14:57 Publié dans Analyse forex | Lien permanent | Tags : dollar, yen, forex, chine, devises, monnaie, fed, euro, usd jpy | |  Facebook | Commentaires (0) |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu