Avertir le modérateur

04/01/2013

Le pound perd du terrain avec le retour de l'aversion au risque

pound,livre sterlingAujourd'hui sur le forex, la livre sterling perd du terrain avec l'aversion au risque et les données économiques décevantes. Il y a un peu d'inquiétude à propos pour l'économie mondiale, dirigée par les États-Unis, et cela pèse sur la livre sterling dans une certaine mesure.

Quelques nouvelles économiques du Royaume-Uni sont décevantes. Tout d'abord, l'indice PMI (Purchasing Managers' Index) pour le Royaume-Uni a été inférieure aux prévisions. En conséquence, les inquiétudes concernant l'économie britannique sont à nouveau en hausse et pèsent sur la livre sterling.

En outre, l'appétit du risque a disparu dans le marché du Forex. L'aversion au risque est à nouveau en hausse avec la plus récente indication de la Réserve fédérale qui parle d'une probable fin des achats d'obligations. Sans impulsion donnée à l'économie américaine, il y a des préoccupations sur l'avenir de l'économie mondiale. Pour l'instant, cela signifie plus d'intérêt pour le dollar américain.

Les traders devraient considérer que le pound devrait avoir un peu de soutien dans les prochaines semaines, puisque la Banque d'Angleterre devrait rester à l'écart de l'assouplissement monétaire.

À 16:47 GMT, l'EUR / USD était en baisse à 1,6041depuis l'ouverture à 1,6107. l'EUR / GBP en hausse de 0,8136 depuis l'ouverture à 0,8101, le GBP / JPY est un peu plus élevé à 141.4295 depuis l'ouverture à 140,5150.

02/01/2013

Soulagement sur le marché des changes

forex,euro, dollarLa nouvelle année commence seulement, mais il y a eu quelques mouvements instructifs dans les marchés des changes dans le sillage de l'affaire aux États-Unis pour éviter le pire de la falaise fiscale. Le rallye des actions et la baisse des monnaies refuges durant la nuit était compréhensible. Étant donné que l'accord est venu tard, les marchés étaient beaucoup plus soulagé par l'accord trouvé que par ce qu'il contenait réellement.

Il y a quelques petites choses à noter. Tout d'abord, le dollar Australien a tout juste réussi à surper-former l'euro. Cela reflète le changement dans la dynamique de risque que nous avons vu au cours des dernières semaines. Le dollar Australien est beaucoup moins une monnaie à risque qu'il ne l'était autrefois. Deuxièmement, comme nous n'avons pas observé un suivi des mouvements initiaux observés en Asie au cours de la session européenne, les mouvements ne ressemblent plus à un rassemblement de soulagement, mais plutôt à une célébration d'une nouvelle ère de responsabilité budgétaire aux États-Unis.

L'autre point révélateur a été le manque de réaction de la livre sterling pour les données plus fermes que prévu du PMI manufacturier de ce matin, il est sorti à 51.4 à partir d'une version révisée à 49.2 en novembre. Cela continue dans un thème qui était déjà évident vers la fin de l'année dernière, à savoir une sensibilité réduite aux données de la part de la monnaie britannique. Cela reflète surtout le fait que la Banque d'Angleterre est dans une ornière politique, l'affaiblissement significatif de l'économie incite davantage de quantitative easing, compte tenu de l'impact du transfert des paiements des intérêts à partir de ses achats de titres d'état dans le programme de soulagement quantitatif.

14:17 Publié dans Analyse forex | Lien permanent | Tags : forex, trading, marché des changes, quantitative easing, dollar | |  Facebook | Commentaires (0) |

15/12/2012

USD / JPY atteint son plus haut niveau depuis avril 2011

USD JPYLa semaine a été mauvaise pour le dollar américain, les traders se sentent moins menacés par la crise en Europe et le ralentissement de la croissance en Chine, tandis que la banque centrale américaine a annoncé un nouvel assouplissement quantitatif. Pourtant, le billet vert est proche du point le plus haut depuis avril 2011 contre le yen japonais.

L'événement majeur pour la devise américaine a été la décision de politique monétaire de la Réserve fédérale. La Fed a annoncé une nouvelle expansion de ses mesures de relance monétaire.

En dehors des États-Unis, les événements étaient pour la plupart également négatifs pour le dollar. L'avenir de l'Europe s'améliore avec le plan de sauvetage de la Grèce et les discutions des législateurs sur un syndicat bancaire. Certaines données positives de l'Allemagne ont amené plus d'optimisme des traders forex. La Chine a aussi montré des signes d'amélioration.

La monnaie américaine a encore perdue de la valeur face au franc suisse qui a été affaibli par des spéculations sur les taux d'intérêts négatifs que certaines banques ont commencé à percevoir pour les dépôts en francs. Pourtant, la Banque nationale suisse a maintenu sa politique inchangée.

Le yen a été le grand perdant, ce n'est pas une surprise, étant donné que le résultat des élections au Japon ce week-end est perçu comme négatif pour la devise japonaise.

Vendredi, l'EUR / USD a clôturé à 1.3161, la plus forte clôture hebdomadaire depuis avril. L'USD / CHF a chuté de 0,9369 à 0,9175, le point le plus bas depuis près avril. L'USD / JPY a bondi de 82.50 à 83.50, la cinquième semaine consécutive de gains atteint le plus haut niveau de prix de clôture hebdomadaire depuis avril 2011.

14:57 Publié dans Analyse forex | Lien permanent | Tags : dollar, yen, forex, chine, devises, monnaie, fed, euro, usd jpy | |  Facebook | Commentaires (0) |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu